• Réparer les vivants de Maylis de Kérangal

    «  Réparer les vivants » est le roman d'une transplantation cardiaque. Il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

    Le groupe a beaucoup apprécié ce livre sensible, qui dresse une peinture fine et au plus près de chacun des personnages, la famille, les médecins, le chirurgien, les infirmiers tous embarqués dans le tourbillon de la transplantation.

    Avec un sujet aussi difficile à aborder mais ô combien salutaire,  nous interpelle, nous émeut et nous touche droit au cœur. La mort est là, insidieuse, impromptue et cruelle. Et au-delà, il y a l'espoir d'une vie sauvée, d'une vie meilleure qui ne sera plus rythmée par l'attente de l'appel de l'hôpital.

    Ce roman pose à chacun le questionnement du don d’organe. 

    Groupe Calliopé

     

    "Réparer les Vivants" est le roman d'une transplantation cardiaque. Maylis de Kerangal raconte avec brio une aventure scientifique de très haut niveau. Elle s'attache à  montrer le côté caché, celui du donneur, de ses parents, des médecins, des infirmiers qui participent à cette aventure, à la fois collective et intime. Les avis étaient partagés dans le groupe. La plupart ont trouvé le livre intéressant, compte tenu des nombreuses informations scientifiques et techniques qu'il transmet, mais pour certaines la violence du sujet évoquait des souvenirs douloureux et  le style leur a semblé difficile, trop chargé  de phrases sans fin et sans construction précise. D'autres, enfin,  ont beaucoup apprécié le talent de l'auteur pour traiter ce sujet audacieux, et ont admiré le style somptueux, innovateur et  résolument moderne.

     

    Groupe Cent Arpents – Décembre 2014 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :