• Le trompettiste de Staline de Patrick Anidjar

    Ce premier roman de Patrick Anidjar est composé de deux récits en parallèle.
    En 2001, Jacques Linhardt, un grand reporter français, est « convoqué » par l'intermédiaire d'un avocat new-yorkais au chevet d'un vieil homme, juif rescapé des camps de concentration, et qui se présente comme son oncle. Jacques Linhardt est d'autant plus troublé par cette rencontre, quelques mois après les attentats du 11 septembre2001, qu'il pensait avoir pour seule famille ses parents, deux communistes français sans histoire mais qui lui ont toujours paru cacher un lourd secret.

    Et  de 1914 à 1962 nous suivons l'histoire de Lazare Grynberg, puis de son fils Isidore, dans la Russie tsariste puis à Paris et de nouveau en URSS.

    Petit à petit, le lien entre les deux histoires se dévoile avec, en toile de fond, la description du Paris de l'entre-deux guerres, le jazz, la montée de l'antisémitisme et la dictature stalinienne.

    Ce roman est prenant , deux personnages amoureux de jazz et pris dans la tourmente de l'Histoire. L'évocation de l'histoire du jazz et de ses grands noms est très intéressante.
    On découvre de plus une nouvelle facette du totalitarisme en URSS avec la répression des musiciens de jazz qui évolue au gré des relations avec les États-Unis.

    Groupe « Apolline »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :