• "Le ruban blanc" film de Michaël Haneke

    19154502_w434_h_q80-copie-1.jpg
     A l'aube de la 1ère guerre mondiale, une étrange série d’évènements dramatiques se produit dans un petit village protestant d’Allemagne du nord. L' histoire racontée en voix off par l'instituteur 50ans plus tard, nous fait découvrir le quotidien de certaines familles (baron, pasteur, médecin, paysans...) à travers une société hiérarchisée, puritaine, rigide voire perverse.


    Malgré la durée du film, on rentre d’emblée dans ce noir et blanc sublime, dans cette atmosphère pesante et glacée.

    Avec l’utilisation du hors-champ, Haneke suggère et laisse le spectateur en suspens en passant d’une scène à l’autre.

    Casting impeccable. Mise en scène soignée et inattendue : d’une porte qui s’ouvre chez une famille, nous passons directement dans une autre famille.


    Où est l’éducation dans ce dressage des enfants basé sur une soumission inconditionnelle, un rigorisme religieux, les châtiments corporels? Que vont transmettre ces enfants "modèles" (mais brisés) quand ils seront adultes?


    Certes, Haneke a situé cette fable en Allemagne au moment de la montée du nazisme. Mais surtout, il nous interroge : À notre époque, les dérives de certaines idéologies (qui nient toute liberté et qui bafouent les valeurs humaines) sont-elles impossibles?

     

    Groupe : Volver


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :